Espaces

Actualités

  • La 2ème édition des 24H de l’innovation au centre de la Terre a eu lieu les 2 et 3 décembre derniers dans les locaux de l’ESC Pau. Il s’agit d’une rencontre autour de la créativité et de l’innovation durant 24H, dont le but est de développer en équipe des concepts et productions créatifs et innovants (procédés, produits, logiciels, services, créations artistiques, campagnes de communication et marketing, etc.) à partir de sujets dévoilés lors de la cérémonie d’ouverture de l’événement.

Voir toutes les actualités

  • Courriel
  • Impression

Les thèses de doctorat à IFP Energies nouvelles


La formation doctorale s'effectue en France au sein d'écoles doctorales accréditées par le ministère en charge de l'enseignement supérieur dans le cadre du contrat d'établissement. Elle est règlementée par l'arrêté du 25 mai 2016 du Ministre de l'Éducation Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.


D'une durée de trois ans après l'obtention du diplôme national de master (DNM) ou sur la base de la reconnaissance d'un niveau équivalent, elle permet d'obtenir, après soutenance d'une thèse, le grade de docteur.


Les doctorants s'inscrivent annuellement dans l'établissement d'enseignement supérieur porteur de l'école doctorale dont relève leur directeur de thèse (trois inscriptions au minimum). La charte des thèses est contresignée par le doctorant, le directeur de l'école doctorale, le directeur de thèse et le responsable du laboratoire d'accueil.


Les thèses IFP Energies nouvelles


Les sujets de thèse proposés par IFP Energies nouvelles évoluent avec ses programmes de R&D.


Chaque année, entre 40 et 50 sujets de thèse sont proposés suite à un processus de sélection interne qui s'appuie sur l'évaluation des sujets par le Conseil Scientifique d'IFP Energies nouvelles. La liste des sujets est publiée en début d'année. Les thèses démarrent le plus souvent début octobre.


Les travaux de thèses peuvent se dérouler :


  • le plus souvent dans les directions de recherche d'IFP Energies nouvelles, réparties entre deux établissements, à Rueil-Malmaison (près de Paris) et à Solaize (près de Lyon),
  • mais aussi dans des laboratoires universitaires liés par convention avec IFP Energies nouvelles.

 

IFP Energies nouvelles recrute annuellement 40 allocataires de recherche, mais d'autres financements, en particulier des contrats doctoraux (universitaires) ou des contrats avec l'industrie (CIFRE) sont également possibles.

 

Chaque doctorant est encadré d'une part par un chercheur d'IFPEN (le "promoteur de thèse IFP Energies nouvelles") et d'autre part par un directeur de thèse, affilié à une École Doctorale.  Le doctorant est amené à rendre compte régulièrement de l'avancement de son travail à ses deux responsables.  À mi-parcours, soit environ 18 mois après le démarrage de la thèse, il présente l'avancement de ses travaux devant un jury comprenant des membres du Conseil Scientifique d'IFP Energies nouvelles. Ce jury exprime un avis sur les orientations à prendre et autorise ou non la poursuite de la thèse. En fin de thèse, l'autorisation de soutenance est prononcée par l'établissement d'inscription en thèse sur la foi des rapports des rapporteurs désignés pour examiner le manuscrit.

 

Les doctorants admis par IFP Energies nouvelles intègrent en outre le Collège Doctoral IFP Energies nouvelles / IFP School, qui leur offre des opportunités de formations complémentaires afin d'enrichir leurs connaissances scientifiques et techniques dans les domaines d'activités d'IFP Energies nouvelles ainsi que des formations non-techniques de préparation à l'insertion professionnelle. Le parcours ainsi construit est reconnu par un diplôme spécifique.

 

L'Association des Doctorants et Anciens Doctorants d'IFP Energies nouvelles (ADIFPEN) offre un réseau relationnel vivant et efficace.

 

Chaque année, le Prix de thèse Yves Chauvin récompense la meilleure thèse soutenue au cours de l'année précédente. Ce prix est attribué par un jury présidé par le Président du Conseil Scientifique d'IFP Energies nouvelles. Yves Chauvin, Directeur de Recherche Honoraire à IFP Energies nouvelles, a reçu en 2005 le prix Nobel de chimie pour ses travaux effectués à IFP Energies nouvelles sur la métathèse des oléfines.